Découvrir la science ouverte

Il existe de très nombreuses ressources scientifiques sur la science ouverte que nous ajouterons progressivement sur cette page et sur le site wikiscienceouverte. La science ouverte couvre les thèmes suivants :

  • C’est une science qui s’ouvre aux savoirs non scientifiques (traditionnels, locaux, politiques, quotidiens, etc.) et qui les intègre au lieu de les mépriser ou de les ignorer : archivage des savoirs locaux, recherche-action participative, études sociales des sciences, rapports science-société, responsabilité sociale des universités, débat public sur les sciences, épistémologie sociale et politique, etc.
  • C’est une science qui s’ouvre à la contribution des non-scientifiques à la recherche, que ce soit dans la collecte des données ou la définition du projet de recherche, par souci du bien commun : science citoyenne, recherche-action participative, boutique de sciences, information volontaire, digital citizen science, fablabs, living labs, biohack labs, etc.
  • C’est une science qui donne universellement accès à ses textes et à ses données de recherche, dans tous les pays du monde et sans barrière financière, et qui va même jusqu’à favoriser leur réutilisation au service du bien commun : Libre accès, revue en accès libre, dépôt institutionnel, plateforme numérique, partage et réutilisation des données de recherche, big data, évaluation ouverte, publication scientifique, bibliothèque numérique, etc.
  • C’est une science qui rejette la tour d’ivoire et la séparation entre les chercheurs, les chercheuses et le reste de la population du pays : critique du cadre normatif dominant de la science, politique scientifique, finalité de la recherche scientifique, économie du savoir, métiers de la recherche, financement de la recherche, etc.
  • C’est une science qui vise la justice cognitive et le respect de tous les savoirs humains, qu’ils viennent des pays du Sud ou des pays du Nord : études culturelles, études postcoloniales, exode des cerveaux, universités des pays du Sud, théories de la reconnaissance, théories du pouvoir, mondialisation, etc.
  • C’est une science qui est un bien commun : théorie des biens communs, éthique, citoyenneté, société civile, éducation, etc.

Le compte twitter @sciencebiencomm de l’Association fait une veille en éthique des sciences, politiques scientifiques et science ouverte dont vous pouvez retrouver l’essentiel dans deux scoop.it, régulièrement mis à jour  (voir les blocs ci-contre).

Grâce au logiciel libre Zotero, nous avons constitué plusieurs collections bibliographiques collaboratives que vous pourrez utiliser dans vos travaux.

Voici quelques références qui en sont extraites :

Références scientifiques en français (en libre accès)

(Cliquez sur le lien pour lire en ligne ou télécharger le texte sur votre ordinateur en choisissant la commande Enregistrer sous dans le menu fichier de votre navigateur)

Guédon, Jean-Claude, 2014 « Le libre accès et la grande conversation scientifique », Chapitre 7, Pratiques de l’édition numérique, PUM. (Libre accès, revues scientifiques, dépôt institutionnel, bibliothèques)

Boaventura de Sousa Santos, 2013 «Épistémologies du sud » (2e partie de l’article paru dans Études rurales) (Justice cognitive, études postcoloniales, mondialisation, pluralité des savoirs)

Piron, Florence 2009 « Les boutiques de sciences » dans Aux sciences, citoyens! PUM. (Rapports science-société, responsabilité sociale des universités)

Piron, Florence et Thibaut Varin, 2014, «L’affaire Séralini et la confiance dans l’ordre normatif dominant de la science», Implications philosophiques (revue en ligne en libre accès) (cadre normatif dominant de la science, débat public, épistémologie sociale et politique)

Références scientifiques en anglais (en libre accès)

OPEN DEVELOPMENT Networked Innovations in International Development – cyberlivre en accès libre en anglais.

Editorial de la revue Nature en faveur du libre accès, juin 2013

– Suber, Peter, Open Access (livre en libre accès publié par MIT Press)

Présentations powerpoint (en libre accès)

Diouf, Antonin Benoit 2009 Open access et pays en développement : Une mise en oeuvre difficile. Présentation en libre accès sur le site Slideshare (à lire en ligne ou à télécharger)

Sites et revues importantes dans le mouvement de la science ouverte

– Directory of Open Access Journals (Répertoire des revues en libre accès – 10122 revues en décembre 2014)

Plateforme de revues en accès libre d’Amérique latine

Répertoire des politiques universitaires d’accès libre

Répertoire français des politiques d’auto-archivage des revues scientifiques

Répertoire britannique des politiques de droits d’auteurs et d’auto-archivage des revues scientifiques

Répertoire espagnol des politiques d’autoarchivage des revues scientifiques

Dépôt institutionnel de l’Université de Liège

HAL-AUF (Francophonie, Afrique et océan indien)

HAL – archive ouverte en sciences sociale et humaines du CNRS (France)

Répertoire des dépôts institutionnels en accès libre

– Page Science ouverte proposée dans le site de l’Association science et bien commun

– Site Sci-dev (Science et développement) sur l’Afrique sub-saharienne (site de vulgarisation scientifique et d’actualité scientifique dans les pays du Sud)

– Listes de ressources éducatives libres

– Site Web 2.0 pour tous (initiation à quelques outils du Web collaboratif)

– Colloque « Une autre science est possible : science engagée, science collaborative, science ouverte contre la marchandisation du savoir » (mai 2011, Université de Sherbrooke).

Vidéos

– Vidéos (en français) tirées du colloque La révolution de la science ouverte (2013)

Sites de référence en anglais

Un des buts du projet SOHA est de traduire plusieurs des documents ci-dessous, disponibles seulement en anglais. Des articles synthèses seront aussi préparés sur un wiki dans quelques mois.

Outils de formation sur la science ouverte (en anglais, collection zotero)

EIFL (Electronic Information for Libraries) is a not-for-profit organization that works with libraries to enable access to knowledge in developing and transition economy countries in Africa, Asia Pacific, Europe and Latin America.

Réseau international des boutiques de sciences (Living Knowledge) (en anglais)

– Site Open science training (en anglais)

Coalition des universités nord-américaines pour l’accès libre

Confédération des dépôts en accès libre

La formation à la science ouverte et ses ressources (Blog en anglais)