Formation sur la science ouverte et ses logiciels

Bienvenue à ce module de formation sur la science ouverte et ses logiciels qui peut être utilisé en mode présentiel ou comme module d’auto-formation.

Première étape

Qu’est-ce que la science ouverte et qu’est-ce que le libre accès?

Lisez tranquillement cette présentation Powerpoint à télécharger à partir de Slideshare.net, le YouTube des diaporamas. Comme cette présentation est sous licence Creative Commons, n’hésitez pas à l’utiliser dans des ateliers que vous souhaitez organiser.

Voici la version version pdf de ce document.

 

Capture d’écran 2016-05-18 à 12.07.02

Pour aller plus loin, consultez notre FAQ sur la science ouverte et la justice cognitive : 30 questions qui ont été suggérées par des étudiants et étudiantes et des réponses proposées par l’équipe du projet SOHA. Cette FAQ est évolutive, donc n’hésitez pas à envoyer d’autres questions à equipe@projetsoha.org.

Deuxième étape

Voici des logiciels libres ou gratuits qui peuvent vous aider à pratiquer la science ouverte ou à bien utiliser les ressources scientifiques libres accessibles sur le web. Nous ajouterons progressivement des tutoriels, mais il en existe déjà de nombreux sur YouTube.

1. Comment faire une recherche documentaire qui donne principalement des résultats en libre accès sur le web, peu importe le pays où on se trouve?

La page La recherche documentaire dans le web scientifique libre vous l’explique de manière détaillée, en 7 étapes.

2. Comment travailler de manière collaborative, à distance et de manière asynchrone?

Le travail collaboratif est un élément essentiel de la science ouverte. Il repose sur le partage, la coopération, la confiance et l’amitié ou la bienveillance.

  • Faire un document à plusieurs avec Framapad (logiciel libre)
  • Travailler en groupe sur un Google doc (logiciel gratuit, mais non libre)
  • Créer un wiki pour votre équipe qui vous permet de créer plusieurs pages collaboratives (en guise d’exemple, le wiki « Troc des traductions » des Éditions science et bien commun).
  • Déposer des documents dans une dropbox (ou un nuage équivalent)
  • Créer un Trello pour répartir entre plusieurs personnes les tâches d’un projet complexe (en guise d’exemple, le Trello du MOOC SOHA « Concevoir et rédiger un projet de thèse »).
  • Prendre rendez-vous avec des collègues ou amis à l’aide de Framadate

3. Comment conserver une trace de nos trouvailles sur le web?

  • Gérer ses références bibliographiques avec Zotero: ce logiciel libre et gratuit permet de classer des références bibliographiques, de les inclure dans un document word et de générer des bibliographies parfaitement formatées (selon différents modèles) en un clic. Indispensable!
  • Marquer et regrouper les pages web, incluant les articles scientifiques, qui nous intéressent avec Pearltrees
  • Annoter des pages Web avec Diigo
  • Faire de la curation ou de la veille informationnelle avec scoop.it ou twitter

Les commentaires sont clos.